Sur un air printanier

Ca y’est le printemps a bel et bien pointé le bout de son nez ce weekend. Alors au programme du weekend : barbecue, sieste en terrasse, verre de citronnade…cela ne pouvais pas se passer sans un dessert frais et printanier. Le fraisier s’est alors imposé comme une évidence (je dois vous avouer qu’il s’agit d’un fraisier « réparateur d’erreur »….étant donné l’échec de celui réalisé la semaine dernière….mais il parait qu’on apprend de ses erreurs  🙂 )
Ici la traditionnelle crème mousseline que l’on retrouve dans les fraisiers, est replacée par une mousse au citron légère au chocolat blanc. Ce petit goût acidulé, adoucie par l’onctuosité du chocolat, se marie à merveille avec le parfum doux et sucré de la fraise.
Grande fan d’amande, la génoise est ici riche en goût pour contraster toutes ces saveurs sucrées.
Alors enfilez vos bottes, levez le bas de vos pantalons : nous allons cueillir les premières fraises de la saison.

fraisier citron amande2
Le fraisier citron-chocolat blanc et amande

INGRÉDIENTS

Génoise amande
80 g de farine de riz demi-complète
60 g d’amandes en poudre
4 œufs
110 g sucre glace
Extait d’amande amère
2 cc de levure
2 cs d’eau bouillante
1 cs thé matcha

Mousse au citron et chocolat blanc

4 citrons
4 œufs
100 g de sucre
150 g de chocolat blanc
2 cs. de fécule de pomme de terre
4 feuilles de gélatines

Fraises

PRÉPARATION

Génoise amande matcha

Mélanger la farine de riz, l’amande en poudre, le thé matcha et la levure.
Séparer les blancs et les jaunes.
Dans un saladier, mélanger les jaunes avec l’eau bouillante (le volume va doubler et le mélange va devenir mousseux) Ajouter 70 g de sucre au mélange, puis l’extrait d’amande amère.
Monter les blancs en neige ferme avec une pincée de sel, puis ajouter les 40 g de sucre restant, tout en continuant de battre.
Mélanger délicatement les jaunes avec les blancs.
Puis ajouter le mélange de farine, délicatement à la marise.
Verser dans un moule à manquer préalablement beurré.
Faire cuire 15 minutes à 180 °.
A la sortie du four démouler et réserver sur une grille.

Mousse au citron et chocolat blanc

Séparer les blancs des jaunes d’œufs.
Dans un bol d’eau froide, faire ramollir les feuilles de gélatines.
Dans une casserole mélanger les jaunes et le sucre pour obtenir un mélange mousseux. Faire chauffer.
Ajouter le jus de citron et la fécule de pomme de terre.
Laisser épaissir puis ajouter les carreaux de chocolats blancs, et laisser fondre.
Ajouter ensuite les feuilles de gélatine ramollies
Laisser refroidir, tout en remuant de temps en tant pour que le mélange ne prenne pas trop vite.
Monter les blancs en neige ferme, puis les ajouter au lemon curd.
Réserver au frais.

MONTAGE

Une fois refroidie, couper la génoise en 2.
Poser une couche de génoise sur votre plat de présentation, et entourez-la d’un cercle à pâtisserie.
Déposer des fraises coupées en deux (dans le sens de la hauteur) tout autour de la génoise.
Verser la moitié de la mousse au citron.
Parsemer de petits morceaux de fraises.
Verser le reste de la mousse.
Recouvrir de la seconde couche de génoise et décorer avec des fraises.
Laisser prendre minimum 3 h au frigo.
Démouler… déguster.

fraisier citron amande1

Ce gâteau sera comme une invitation faite au printemps pour rester parmi nous, alors ne vous en privez pas.

Publicités

Quand l’araignée tombe amoureuse d’un zèbre

Aujourd’hui on fait dans la simplicité.
Si vous réfléchissez bien, quel a été le premier gâteau que vous avez réalisé dans votre enfance ? Un petit indice : un pot est indispensable pour la réalisation de ce grand classique de la pâtisserie !
Et oui, vous n’aurez pas pu échapper au traditionnel gâteau au yaourt.
Mais pour ceux qui commencent à me connaitre, je ne peux m’empêcher de revisiter ces recettes à ma façon, histoire de ne pas faire comme les autres.
Alors pour l’originalité, on commence par les ingrédients.
Ici un pot de poudre d’amande viendra remplacer un pot de farine, pour une texture plus tendre et un goût plus intense.
Et pour l’onctuosité et le moelleux, un pot de compote de pomme remplacera parfaitement le pot d’huile ou de beurre.
Pour l’aspect visuel, petit on connaissait le traditionnel marbré. Aujourd’hui le marbré s’est transformé en zébré qui s’est pris dans une toile d’araignée.

Alors à vos tabliers, avec les enfants pour leur plus grand plaisir, et préparez vous à pâtisser sans un blé !

Zebre araignée2

Le gâteau au yaourt revisité en toile d’araignée

INGRÉDIENTS
1 pot de yaourt nature
2 pots de farine de riz ½ complète
1 pot de poudre d’amande
1,5 pots de sucre en poudre
100 g de compote de pomme
1 sachet de levure
2 cs de cacao amer
1 cs. de rhum

PRÉPARATION

Casser les œufs dans un saladier.
Verser le yaourt dans un bol et conserver le pot pour la mesure des ingrédients.
Verser 1 pot et demi de sucre et battre vivement avec les œufs pour obtenir un mélange mousseux.
Verser ensuite les 2 pots de farine, la levure, le pot d’amande en poudre, le yaourt et la compote.
Parfumer avec une cuillère à soupe de rhum.
Séparer la pâte en 2. Dans une préparation ajouter le cacao en poudre.
Dans un moule à manquer beurré, verser une louche de pâte blanche, puis une louche de pate au chocolat et ainsi de suite.
Une fois les zébré fini, à l’aide d’un couteau à lame fine, tracer des traits en partant du centre jusqu’aux extrémités du gâteau.

Zebre araignée3

(Le zèbre avant de dorer 30 minutes au four.)
Enfourner 30 minutes à 180 °.
Vérifier la cuisson en plantant un couteau dans la pâte (la lame doit ressortir sèche)

Voilà un gâteau au yaourt revisité qui fera son petit effet, avec son allure d’araignée amoureuse d’un zèbre !
Régalez-vous et surtout partagez cette recette avec les enfants qui vous entourent. Ils se régaleront de pâtisseries réalisées de leurs propres mains !

Le gâteau qui fera venir le printemps

La semaine dernière , le soleil a clairement pointé le bout de son nez. Alors même si il a joué à cache-cache ce week-end, le printemps s’est bien installé dans les saladiers de celle qui n’a pas de blé. Alors rangez doudoune, bonnets et après ski, et mettez un peu de fraîcheur dans votre assiette.
Pour célébrer l’arrivée prochaine du printemps, j’ai eu envie de revisiter le framboisier, à ma façon. Pour ceux qui me suivent, cette recette est une peu une déclinaison de mon cœur girly, mais avec quelques différences de gout et de texture.
Ici on retrouve une génoise coco pour la fraîcheur, une mousse au citron et chocolat blanc pour l’acidité et l’onctuosité, des framboises pour l’appel à la belle saison et des roses des sables chocolat blanc- noix de coco pour le croustillant.

C’est partit pour découvrir la recette et faire une incantation pour que le soleil revienne parmi nous !

FramboiCoco

Le Framboi-coco

PRÉPARATION

Génoise coco
40 g de farine de riz
10 g de farine de maïs
20 g de noix de coco en poudre
2 œufs
55 g sucre glace
Rhum (ici remplacé par du punch coco en direct de la Guadeloupe !)
1 cc de levure
1 cs d’eau bouillante

Mousse au citron et chocolat blanc
2 citrons
2 œufs
50 g de sucre
100 g de chocolat blanc
1 cs. de fécule de pomme de terre
2 feuilles de gélatines

Rose des sables chocolat blanc-coco
Corn flakes
Chocolat blanc
Noix de coco en poudre

Décoration
Framboises
Chocolat blanc

INGRÉDIENTS

Génoise coco

Mélanger la farine de riz, la farine de maïs, la noix de coco en poudre et la levure.
Séparer les blancs et les jaunes.
Dans un saladier, mélanger les jaunes avec l’eau bouillante (le volume va doubler et le mélange va devenir mousseux) Ajouter 35 g de sucre au mélange, puis le rhum.
Monter les blancs en neige ferme avec une pincée de sel, puis ajouter les 20 g de sucre restant, tout en continuant de battre.
Mélanger délicatement les jaunes avec les blancs.
Puis ajouter le mélange de farine, délicatement à la marise.
Verser dans un moule à manquer préalablement beurré (ici un moule en forme de cœur pour le côté girly du gâteau)
Faire cuire 15 minutes à 180 °.
A la sortie du four démouler et réserver sur une grille.

Renouveler la recette pour concevoir un deuxième gâteau.

Mousse au citron et chocolat blanc

Séparer les blancs des jaunes d’œufs.
Dans un bol d’eau froide, faire ramollir les feuilles de gélatines.
Dans une casserole mélanger les jaunes et le sucre pour obtenir un mélange mousseux. Faire chauffer.
Ajouter le jus de citron et la fécule de pomme de terre.
Laisser épaissir puis ajouter les carreaux de chocolats blancs, et laisser fondre.
Ajouter ensuite les feuilles de gélatine ramollies
Laisser refroidir, tout en remuant de temps en tant pour que le mélange ne prenne pas trop vite.
Monter les blancs en neige ferme, puis les ajouter au lemon curd.
Réserver au frais.

Rose des sables chocolat blanc-coco

Écraser légèrement les corn flakes.
Faire fondre le chocolat blanc.
Dans un bol, mélanger les corn flakes, avec le chocolat blanc fondu et la noix de coco râpée.
Déposer sur une feuille de papier sulfurisée, et bien étaler les roses des sables en « petites miettes ». Mettre au congélateur pour les faire durcir.

MONTAGE

Sur la première génoise, disperser la moitié des roses des sables.
Mettre la mousse au citron chocolat blanc dans une poche a douille. Recouvrir la génoise avec la mousse. Intégrer des framboises dans la mousse (soyez généreux pour un gâteau frais, léger et fruité)
Recouvrir de la seconde génoise.
Par-dessous, ajouter à nouveau la mousse citron-chocolat blanc, puis les framboises et décorer de chocolat blanc. Saupoudrer avec le restant des roses des sables.
Réserver au frais.

FramboiCoco1

Voilà le gâteau est prêt et je vous l’assure, il va nous permettre d’attendre jusqu’au printemps. Patience, il arrive dans moins d’une semaine.

L’histoire d’amour entre les filles et le chocolat

En ce 8 mars, j’ai eu envie de rendre hommage aux femmes à ma façon. Car un des traits de caractère qui décrit au mieux les femmes, est bien sur la gourmandise !
Alors parce que selon moins la gourmandise est indissociable du chocolat, il était indispensable de vous proposer une recette légère (car les filles elles aiment la légèreté), gourmande, chocolatée et fruitée (car les filles aiment se donner bonne conscience en mangeant 5 fruits et légumes par jour !)
Cela faisait quelque temps que je voulais créer un gâteau à étage, mais l’inspiration n’était pas au rendez-vous (et n’étant pas une adepte de la pâte à sucre, je ne savais pas trop comment décorer ce genre de gâteau)
Alors le soleil me faisant du charme, le printemps pointant le bout de son nez, ce gâteau aux allures printanières m’est soudain paru comme une évidence.
Je vous souhaite une bonne dégustation (à vous aussi messieurs, car la gourmandise ce n’est pas une histoire de genre !)

GateauEtageChocoFramboise1

Gâteau à étage chocolat – framboise- thé matcha

INGRÉDIENTS

Génoise au matcha
30 g de farine de riz
10 g de farine de maïs
30 g de poudre d’amande
2 œufs
55 g sucre glace
Rhum
1 cc de levure
1 cs d’eau bouillante
Thé vert matcha

Mousse au chocolat
100 g de chocolat noir
3 œufs
1 pincée de sel

Montage et décoration
Chocolat noir
Framboises
Confiture de framboise

PRÉPARATION

Génoise au matcha

Mélanger la farine de riz, la farine de maïs, la poudre d’amande, le thé matcha et la levure.
Séparer les blancs et les jaunes.
Dans un saladier, mélanger les jaunes avec l’eau bouillante (le volume va doubler et le mélange va devenir mousseux) Ajouter 35 g de sucre au mélange, puis le rhum.
Monter les blancs en neige ferme avec une pincée de sel, puis ajouter les 20 g de sucre restant, tout en continuant de battre.
Mélanger délicatement les jaunes avec les blancs.
Puis ajouter le mélange de farine, délicatement à la marise.
Verser dans un moule à manquer préalablement beurré (ici un moule d’un diamètre de 16 cm pour un gâteau de 4 à 6 parts)
Faire cuire 15 minutes à 180 °.
A la sortie du four démouler et réserver sur une grille.

Mousse au chocolat

Faire fondre le chocolat au bain marie. Le laisser légèrement tiédir.
Séparer les jaunes des blancs.
Battre les jaunes, puis y ajouter le chocolat fondu en battant à vitesse rapide.
Monter les blancs en neige très ferme, avec la pincée de sel.
Ajouter ensuite les blancs en neige, au chocolat.

Montage et décoration

Découper la génoise en deux dans le sens de la longueur (bien attendre que la génoise ait refroidie, sinon elle se découpe mal)
Déposer une tranche de génoise sur votre plat de service. La recouvrir d’une couche généreuse de confiture de framboise, puis de framboises (Fraîches est la solution idéale, mais en ce 8 mars on opte pour des surgelées)
Cercler la génoise avec un cercle à pâtisserie.
Recouvrir la génoise de mousse au chocolat.
Déposer la seconde partie de la génoise.
Recouvrir de mousse au chocolat
Décorer à l’aide de framboises et de chocolat.
Réserver au frais pour que la mousse au chocolat prenne.
Décercler le gâteaux.

Régalez-vous.

(Messieurs, en ce jour de fête de la femme, que diriez-vous de concevoir cette recette simple et efficace pour Madame 🙂 )

GateauEtageChocoFramboise2

Faut pas pousser mémé dans les orties

Aujourd’hui vous n’aurez pas pu y échapper : nos mamies étaient à la fête.

Alors pour leur faire honneur, quoi de mieux qu’un dessert plein de douceur. La douceur est plutôt représentative de l’idée que l’on se fait de nos chères et tendres mamie (mais c’est aussi plus adapté pour leur vieilles dents !)

Quand je pense aux mamies, c’est la douceur du bonbon chocolat-caramel que celles-ci nous glissent dans la poche avant de partir, qui me revient à l’esprit. C’est autour de ce doux souvenir que se construit cette recette.

Pour la pâte à tarte, on reste dans la douceur. Ici, on oublie la pâte trop dure ou craquante. Quoi de mieux qu’une pâte (sans matière grasse) au bon gout d’amande. Merci à Fromage ou dessert pour cette belle découverte. Et comme vous commencez un peu à me connaitre, je n’ai pas pu résister à mettre un petit ingrédient magique. Aujourd’hui je vous présente le sucre de coco, (ce sucre est issu de la fleur de cocotier, il n’a donc pas le gout de noix de coco, mais au contraire un bon goût de caramel. Alors quoi de mieux pour cette recette ! De plus, il a l’avantage d’avoir un fort pouvoir sucrant, donc mettez-en moins que du sucre de canne traditionnel)

J’ai donc remplacé le fructose initialement prévu dans cette recette, par mon sucre de coco magique. Il sera parfait pour contrebalancer le gout sucré du caramel et du chocolat.

Alors je vous laisse découvrir cette recette qui vous fera retomber en enfance, avec le doux souvenir des douceurs et gourmandises distribuées par votre mamie.

Bonne fête à toutes les mamies.

La tarte Choco-Caramel

INGRÉDIENTS

Pâte à tarte à l’amande
200 g d’amande en poudre
3 œufs
4 cs de sucre de coco
6 cs. d’eau froide
1 pincée de sel

L’insert caramel salé
150 g de sucre
35 cl de lait
2 jaunes d’œufs
3 feuilles de gélatine
2 pincées de fleur de sel

Mousse au chocolat
4 œufs
135 g de chocolat noir
1 pincée de sel

PRÉPARATION

Insert au caramel salé (à préparer la veille)
Faire ramollir 3 feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide.
Faire chauffer 15 cl de lait.
Verser le sucre dans une casserole et faire un caramel à sec. Une fois le caramel bien doré, y verser le lait chaud.
Dans une autre casserole, faire chauffer 20 cl de lait avec les jaunes d’œufs. Remuer jusqu’à ce que le mélange épaississe légèrement.
Verser le mélange jaunes d’œufs / lait, dans le mélange caramel /  lait.
Faire chauffer en remuant sans cesse, jusqu’à obtenir une texture légèrement épaissie.
Ajouter la fleur de sel, puis les feuilles de gélatine ramollies.
Verser dans le moule de votre choix, pour faire l’insert. Le moule doit avoir un diamètre plus petit que le moule de votre pâte à tarte. (Dit comme ca, ca peut paraitre très technique, mais n’ayez pas d’inquiétude, je n’ai pas fait math sup !)
Laisser reposer une nuit au frigo.

Pâte à tarte à l’amande
Mélanger l’amande en poudre, les œufs, l’eau froide et la pincée de sel.
Le mélange sera plus liquide qu’une pâte à tarte standard. Elle ne peut pas être étalé (donc il est nécessaire de le verser dans un moule)
Verser le mélange dans votre moule (recouvert d’un papier sulfurisé pour faciliter le démoulage) et faire cuire 15 minutes à 180 °.
La pâte ressort légèrement dorée.

Mousse au chocolat
Faire fondre le chocolat au bain marie. Le laisser légèrement tiédir.
Séparer les jaunes des blancs.
Battre les jaunes, puis y ajouter le chocolat fondu en battant à vitesse rapide.
Monter les blancs en neige très ferme, avec la pincée de sel.
Ajouter ensuite les blancs en neig, au chocolat.

MONTAGE

Sur la pâte à l’amande, déposer l’insert au caramel salé.
Cercler la pâte à tarte à l’aide d’un cercle à entremet.
Verser la mousse au chocolat sur la tarte et le caramel salé, en veillant à ne pas abîmer l’insert.
Laisser poser au minimum 2 heures au frigo.
Décorer avec du chocolat.
TarteChocoCaramel2

Voilà, mamie sera la plus heureuse des mamies avec cette douceur chocolatée (enfin ce sont surtout nous, les petits enfants, qui sommes toujours aussi ravis de nous régaler de bonnes gourmandises. Car la fête des grand-mères est un prétexte comme un autre pour se retrouver autour d’un bon goûter en famille)