Faut pas pousser mémé dans les orties

Aujourd’hui vous n’aurez pas pu y échapper : nos mamies étaient à la fête.

Alors pour leur faire honneur, quoi de mieux qu’un dessert plein de douceur. La douceur est plutôt représentative de l’idée que l’on se fait de nos chères et tendres mamie (mais c’est aussi plus adapté pour leur vieilles dents !)

Quand je pense aux mamies, c’est la douceur du bonbon chocolat-caramel que celles-ci nous glissent dans la poche avant de partir, qui me revient à l’esprit. C’est autour de ce doux souvenir que se construit cette recette.

Pour la pâte à tarte, on reste dans la douceur. Ici, on oublie la pâte trop dure ou craquante. Quoi de mieux qu’une pâte (sans matière grasse) au bon gout d’amande. Merci à Fromage ou dessert pour cette belle découverte. Et comme vous commencez un peu à me connaitre, je n’ai pas pu résister à mettre un petit ingrédient magique. Aujourd’hui je vous présente le sucre de coco, (ce sucre est issu de la fleur de cocotier, il n’a donc pas le gout de noix de coco, mais au contraire un bon goût de caramel. Alors quoi de mieux pour cette recette ! De plus, il a l’avantage d’avoir un fort pouvoir sucrant, donc mettez-en moins que du sucre de canne traditionnel)

J’ai donc remplacé le fructose initialement prévu dans cette recette, par mon sucre de coco magique. Il sera parfait pour contrebalancer le gout sucré du caramel et du chocolat.

Alors je vous laisse découvrir cette recette qui vous fera retomber en enfance, avec le doux souvenir des douceurs et gourmandises distribuées par votre mamie.

Bonne fête à toutes les mamies.

La tarte Choco-Caramel

INGRÉDIENTS

Pâte à tarte à l’amande
200 g d’amande en poudre
3 œufs
4 cs de sucre de coco
6 cs. d’eau froide
1 pincée de sel

L’insert caramel salé
150 g de sucre
35 cl de lait
2 jaunes d’œufs
3 feuilles de gélatine
2 pincées de fleur de sel

Mousse au chocolat
4 œufs
135 g de chocolat noir
1 pincée de sel

PRÉPARATION

Insert au caramel salé (à préparer la veille)
Faire ramollir 3 feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide.
Faire chauffer 15 cl de lait.
Verser le sucre dans une casserole et faire un caramel à sec. Une fois le caramel bien doré, y verser le lait chaud.
Dans une autre casserole, faire chauffer 20 cl de lait avec les jaunes d’œufs. Remuer jusqu’à ce que le mélange épaississe légèrement.
Verser le mélange jaunes d’œufs / lait, dans le mélange caramel /  lait.
Faire chauffer en remuant sans cesse, jusqu’à obtenir une texture légèrement épaissie.
Ajouter la fleur de sel, puis les feuilles de gélatine ramollies.
Verser dans le moule de votre choix, pour faire l’insert. Le moule doit avoir un diamètre plus petit que le moule de votre pâte à tarte. (Dit comme ca, ca peut paraitre très technique, mais n’ayez pas d’inquiétude, je n’ai pas fait math sup !)
Laisser reposer une nuit au frigo.

Pâte à tarte à l’amande
Mélanger l’amande en poudre, les œufs, l’eau froide et la pincée de sel.
Le mélange sera plus liquide qu’une pâte à tarte standard. Elle ne peut pas être étalé (donc il est nécessaire de le verser dans un moule)
Verser le mélange dans votre moule (recouvert d’un papier sulfurisé pour faciliter le démoulage) et faire cuire 15 minutes à 180 °.
La pâte ressort légèrement dorée.

Mousse au chocolat
Faire fondre le chocolat au bain marie. Le laisser légèrement tiédir.
Séparer les jaunes des blancs.
Battre les jaunes, puis y ajouter le chocolat fondu en battant à vitesse rapide.
Monter les blancs en neige très ferme, avec la pincée de sel.
Ajouter ensuite les blancs en neig, au chocolat.

MONTAGE

Sur la pâte à l’amande, déposer l’insert au caramel salé.
Cercler la pâte à tarte à l’aide d’un cercle à entremet.
Verser la mousse au chocolat sur la tarte et le caramel salé, en veillant à ne pas abîmer l’insert.
Laisser poser au minimum 2 heures au frigo.
Décorer avec du chocolat.
TarteChocoCaramel2

Voilà, mamie sera la plus heureuse des mamies avec cette douceur chocolatée (enfin ce sont surtout nous, les petits enfants, qui sommes toujours aussi ravis de nous régaler de bonnes gourmandises. Car la fête des grand-mères est un prétexte comme un autre pour se retrouver autour d’un bon goûter en famille)

Publicités

Une réflexion sur “Faut pas pousser mémé dans les orties

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s