Le gâteau qui vous fera craquer

Vous commencez peut être à le savoir, mais la fille qui n’a pas de blé aime les ingrédients originaux qui permettent de transformer une recette ultra simple, en un gâteau surprenant.
En quoi ce gâteau est-il surprenant ? De part sa texture ! Lorsque l’on croque la première part, on dirait que du sable croustille sous nos dents, un peu comme si nous avions mis de la noix de coco râpée.
Son goût rappel celui du miel alors que son odeur nous évoque les parfums de la cannelle.
Mais d’où viennent toutes ces saveurs et textures ? Un seul ingrédient nous apporte tout cela : la farine de souchet. Habituellement, je ne l’intègre qu’en partie dans les recettes, mais ici j’ai voulu tester un gâteau 100% farine de souchet. Le résultat est plutôt concluant.
Et pour ajouter encore plus de parfum, j’ai eu l’idée d’intégrer un peu de sirop d’agave.

Alors à vos fouets et saladiers, il ne vous faudra que 10 minutes de préparation pour un gâteau qui surprendra vos convives.

craquant souchet1

Gâteau au souchet

INGRÉDIENTS

200 g de farine de souchet
150 g de sucre
2 cs de sirop d’agave
4 œufs

PRÉPARATION

Séparer les blancs des jaunes.
Fouetter les jaunes avec le sucre pour obtenir un m »lange mousseux.
Ajouter la farine de souchet, puis le sirop d’agave.
Monter les blancs en neige ferme.Les ajouter délicatement à la préparation précédente.
Verser dans un moule et enfourner dans four chaud (175°) pendant 30 minutes.
Sortir du four et déguster une foisrefroidit.

Ce gâteau à la texture surprenante (craquant sous la dent un peu comme la noix de coco râpée), sera délicieux accompagné de confiture lors du petit déjeuner.

Publicités

Quand l’automne nous offre ses délices

Voilà l’automne qui s’installe chez nous. Place aux couleurs vives et aux saveurs chaleureuses des fruits d’automne. La saison des figues étant presque éphémère, il ne faut pas louper le coche pour mettre en valeur ce fruit aux surprises multiples. Le goût sucré du fruit qui rappel la saveur d’un bonbon, associé au croustillant des graines qui croque sous la dent, en font un fruit que l’on pourrait apparenter à une délicieuse friandise.
Alors vous devez maintenant savoir que pour la fille qui pâtisse sans blé, friandise, rime avec chocolat.
C’est alors que j’ai découvert cette délicieuse recette chez Marie Chioca, où la figue en compotée apportera une texture fondante et crémeuse à ce mi cuit chocolat. Pour une recette encore une fois légère et sans matière grasse (car même si le bikini est désormais rangé au placard, les gourmandes me diront merci lorsqu’elles renfileront leur pantalon de la saison dernière J )
Ici je l’ai personnalisé à ma façon : la poudre d’amande pour remplacer la farine, et le rhum en remplacement de la vanille, pour des mi-cuits à la saveur douce et aromatique.
Mi cuit figue chocolat

Mi-cuit chocolat-figues

INGRÉDIENTS

325g de figues fraîches bien mures (6-7 figues) + quelques figues pour la déco
200 g de chocolat noir
2 cs de miel
4 œufs
40 g de poudre d’amande
1 cc de levure sans gluten
1 cc de rhum
2 cs d’eau
1 pincée de sel

PRÉPARATION

Préparer la compotée de figue : enlever les pédoncules et peler très finement les figues.
Les couper en petits morceaux, les faire compoter à feux doux avec l’eau, le miel et le rhum.

Une fois que les figues sont réduites en compote, éteindre le feu et ajouter le chocolat coupé en morceaux hors du feu. Mélanger et poser un couvercle sur la casserole pour laisser fondre le chocolat.

Une fois le chocolat fondu, ajouter les jaunes d’œufs et mélanger.

Battre les blancs en neige ferme avec une pincée de sel. Verser les blancs en neige délicatement dans le mélange chocolat-figue, puis verser doucement la poudre d’amande et la levure sans casser les blancs.
Verser dans les ramequins.
Faire cuire 10 minutes (et pas une de plus) à 150 °

A déguster chaud pour un mi cuit au cœur coulant, ou froid (après quelques heures au frigo) pour une texture « truffées ».

Voilà une recette qui va nous réconcilier avec la venue de l’automne et la fin de l’été.

Quand Tic et Tac rencontrent chocolat et noisettes

La météo commence à jouer des siennes. Mes envies de recettes changent en fonction du temps. Aujourd’hui la fille sans blé a eu envie d’un petit accompagnement pour le café ou le thé que l’on boit pour se réchauffer des après-midi pluvieuses.
Qui dit gourmandise, dit chocolat !
Alors aujourd’hui j’ai eu envie de revisiter une recette déjà réalisée il y a quelque temps (les biscuits bisous, si vous vous souvenez. Vous savez, ces biscuits dont je m’étais inspiré du blog Un déjeuner au soleil)
Ici, finit les petits bisous, ces petits biscuits italiens nous font un clin d’œil avec leur regard chocolaté.
Cette recette plaira à tous : riche en noisettes (pour les écureuils qui sommeillent en vous), sans matière grasse (pour les  gourmands qui font attention à leur ligne), intensément chocolaté (pour les accrocs à cette gourmandise) et légèrement relevé d’une pointe de fleur de sel (pour les initiés à l’originalité culinaire)

Le clin d’œil choco-noisettes

RegardNoisetteChoco2

INGRÉDIENTS

200 g de noisettes entières
50 g de farine de souchet
20 g de miel
2 blancs d’œufs
210 g de sucre en poudre
1 cc de cacao amer en poudre
1 pincée de fleur de sel
Garniture : 100 g de chocolat noir pâtissier

RegardNoisetteChoco4

PRÉPARATION

Allumer votre four à 150 °. Mettre les noisettes entières sur la plaque de votre four, recouverte de papier sulfurisé. Faire torréfier les noisettes une quinzaine de minutes en les tournant à la moitié du temps. Sortir les noisettes et les verser sur un torchon propre. Les rouler immédiatement dans le torchon afin d’enlever la petite peau de la noisette. (si vous le souhaitez, n’enlevez pas toute la peau, cela donnera un goût plus marqué à vos biscuits et une couleur plus foncée)

Mixer les noisettes en poudre fine. Ajouter le sucre, la farine de souchet et le cacao et mixez jusqu’à obtenir une texture homogène. Monter les blancs en neige ferme avec une pincée de sel.

Dans le mélange de noisettes, sucre et farine, ajouter la pincée de fleur de sel, le miel, puis les blancs en neige. Mélanger délicatement à l’aide d’une marise jusqu’à obtenir une pâte lisse.
Avec les mains légèrement humides, former de petites boules de 10 g.
Les déposer de manière espacée (car les biscuits s’étalent légèrement à la cuisson) sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisée.
Faire un trou dans les boules noisette avec votre pouce.
Cuire 15 minutes à 170 °.

A la sortie du four, laisser les biscuits refroidir sur votre plan de travail. Les faire entièrement refroidir ensuite sur une grille.

RegardNoisetteChoco1
Faire fondre le chocolat noir et garnir les biscuits de chocolat fondu.
Laisser refroidir pour que le chocolat durcisse.

Voilà de quoi ravir les plus grands gourmands, autour d’une bonne tasse de café ou de thé.
Ils seront encore meilleur le lendemain ou sur lendemain… Mais il sera difficile de les conserver si longtemps… Une fois la boite ouverte, aussitôt disparu !
Qui a dit que les après midi pluvieuses étaient moroses ? Il suffit juste de savoir comment apporter de la chaleur !

Comme sur un nuage citronné

Les vacances sont belles et bien finies, alors la fille qui pâtisse sans blé est de retour derrière les fourneaux. Aujourd’hui, elle a eu envie de simplicité, sans oublier la gourmandise et la légèreté.
Alors place à mon ingrédient fétiche : le citron, qui trouve sa place dans une multitude de desserts.
Ici, il se décline sous la forme d’un cake ultra moelleux et aérien.

L’aérien au citron

Moelleux citron1

INGRÉDIENTS

4 œufs
100 g de farine de riz demi-complet
20 g de farine de maïs
140 g de sucre blond
1 fromage blanc (allégé)
1 sachet de levure sans gluten
1 pincée de sel
Le jus de 2-3 citron
1 cs de Limoncello

PRÉPARATION

Battre les jaunes d’œufs et le sucre pour obtenir un mélange mousseux.
Ajouter le fromage blanc, puis le jus de citron.
Mélanger ensemble les farines, la levure et le sel, puis ajouter au précédent mélange.
Battre les blancs en neige ferme avec la pincée de sel.
Ajouter délicatement au précédent mélange, pour ne pas faire retomber les blancs.
Verser dans un moule à cake.
Faire cuire 15 à 20 minutes à 180°.

Ce cake sera délicieux au petit déjeuner, agrémenté d’une confiture de fraises, framboises ou celle de votre choix. Et pour un dessert fruité et aérien, pourquoi ne pas le servir en accompagnement d’une délicieuse salade de fruits frais ? Installez-vous sur ce nuage citronné et laissez-vous porter par cette douceur pour une pause gourmande.

Quand les framboises prennent le soleil des tropiques

Voilà, c’est finit ; l’été, les vacances, la farniente, le soleil, la bronzette… Et oui, nous avons chacun pris le chemin de la rentrée, enfilés notre sac à dos ou nos tailleurs-escarpins.
Alors pour nous rappeler le doux souvenir de nos chères vacances, quoi de mieux que d’ajouter un rayon de soleil dans nos desserts.
Découvrez cette nouvelle recette fruitée, légère, au parfum exotique qui vous transportera sous le soleil des tropiques.
Ici on retrouve une base de gâteau fondant à la noix de coco, surmonté d’une crème légère à la vanille (et au rhum, car les tropique sans le rhum, ca n’existe pas :!), le tout agrémenté des dernières framboises de la saison.

Alors bye bye cartables et tailleurs, enfilez paréo et maillots pour déguster cette tarte framboise-coco.

Comme une tarte coco-framboise

Tarte Framboise Coco

INGRÉDIENTS

Fondant coco (sans beurre)
3 œufs
60 g de noix de coco râpée
100 g de farine de riz demi-complet
100 g de compote mangue ananas
10 cl de lait

Crème pâtissière
50 cl de lait
50 de fécule de pomme de terre
85 g de sucre
2 jaunes d’œufs
3,5 feuilles de gélatine
Vanille
Rhum

Framboises fraîches
Copeaux de noix de coco

PRÉPARATION

Fondant coco (sans beurre)

Mélanger le sucre avec les jaunes jusqu’à obtenir un mélange mousseux.
Ajouter la noix de coco râpée et la farine de riz. Bien mélanger.
Ajouter la compote, puis le lait.
Verser dans votre moule à tarte renversée et faire cuire 30 minutes à 180 C°.

Crème pâtissière

Faire ramollir les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide.
Fouetter les jaunes avec le sucre jusqu’à obtenir un mélange mousseux.
Ajouter ensuite la fécule de pomme de terre, puis un peu de lait.
Faire chauffer le lait restant avec la vanille.
Verser sur le précédent mélange. Faire chauffer, remuer sans cesse jusqu’à ce que le mélange épaississe. Ajouter les feuilles de gélatine.
Laisser refroidir en remuant de temps en temps pour que la crème ne fige pas trop.

DRESSAGE

Démouler le gâteau une fois complètement refroidit.
Déposer la crème pâtissière sur le gâteau à l’aide d’une poche à douille.
Disposer les framboises et décorez à l’aide de copeaux de noix de coco.

Tarte Framboise Coco1

Voilà de quoi repartir un petit moment en vacances, où le monde semble beaucoup plus doux et où l’insouciance est reine. Alors quoi de mieux pour ensoleiller ce weekend ?